Paolo Fabbri semiotica online
Home page
Curriculum
Corsi
Attività
Saggi
Articoli
Testi e Collezioni
Interviste e Stampa
Traduzioni e Commenti
Contatti
Mappa del Sito
Valid HTML 4.01 Transitional Valid CSS Level 2
Semi-symbolisme et signification sensible

Département de Littérature française
Université Paris 8 et le
Dipartimento di Scienze della Comunicazione
Università di Siena

Saint-Denis

28 - 29 Septembre 2007

Colloque de sémiotique organisé par
Denis Bertrand et Michel Costantini

Le concept de semi-symbolisme a été introduit en sémiotique par A. J. Greimas et J. Courtés dans Sémiotique. Dictionnaire raisonné de la théorie du langage. En termes alors structuraux, il désignait les propriétés de certains systèmes signifiants de n'être pas caractérisés par la conformité entre des unités isolées du plan de l'expression et du plan du contenu, mais par des corrélations entre des catégories relevant ensemble des deux plans, créant ainsi un effet de motivation réciproque et de sensibilisation du sens. Un exemple élémentaire du phénomène peut être reconnu dans ce que la rhétorique classique a nommé «allitération». Depuis, le concept de système semi-symbolique s'est révélé particulièrement fécond, notamment dans l'analyse des discours plastiques et des discours poétiques.
Or, la définition et l'usage de ce concept ont connu une évolution importante au cours de l'histoire de la sémiotique. D'abord défini comme une propriété des langages visuels et gestuels, il a ensuite été développé d'un point de vue théorique et méthodologique, notamment par Jean-Marie Floch, dans des travaux de sémiotique visuelle (peinture, photographie, image publicitaire, espace) qui le conduisent à une réflexion sur l'efficacité véridictoire et persuasive du semi-symbolisme.
Aujourd'hui, ce concept et ses champs d'application connaissent une nouvelle extension, liée à la réintroduction de la dimension phénoménologique de la signification dans l'expérience sensible. La notion de «système semi-symbolique» permet de reconsidérer certains problèmes qui ont séparé la recherche sémiotique «appliquée» et les recherches littéraire, musicale, historico-artistique, etc. Alors que la sémiotique s'interrogeait faiblement sur ce qui fait la singularité, ou même l'individualité, des textes esthétiques, le semi-symbolisme conduit à appréhender tout produit des langages connotatifs non seulement comme le fruit d'une activité sémiotique générale, mais aussi comme un système qui indique ses propres règles de constitution, qui contient dans son organisation syntagmatique et paradigmatique ce qui le rend «singulier» ou «individuel» par rapport aux autres objets culturels. En outre, cette notion autorise aussi la rencontre entre sémiotique et certaines recherches de théorie de la culture, en particulier celles qui considèrent l'objet artistique comme un «objet théorique» potentiel, c'est-à-dire un objet capable de réfléchir sur sa propre constitution avec ses propres moyens d'expression. Dans ce cas, le texte n'est plus seulement un produit connotatif, mais plutôt un méta-langage: une organisation capable de s'observer «scientifiquement» elle-même et de manifester le résultat de cette observation, sans faire recours au langage naturel.
L'objectif du colloque est tout d'abord de faire le point sur les avancées de la recherche sur le semi-symbolisme et d'en évaluer les perspectives de développement. Eu égard aux diverses spécialités convoquées (littérature, art, musique, architecture, espace urbain, etc.), il a aussi un caractère transversal et transdisciplinaire. Par ailleurs, un de ses objectifs est de favoriser les échanges entre des groupes de recherche français et italiens, et particulièrement avec celui de l'Université de Sienne, dont les travaux dans ce domaine, peu connus en France, trouveront ainsi l'occasion d'un plus grand rayonnement. Il a enfin pour finalité de faire intervenir de jeunes doctorants, italiens et français, dont la recherche avancée suppose, à un degré ou à un autre, l'intervention et la prise en compte des problèmes du semi-symbolisme.

Programme

Vendredi 28 septembre 2007

Matinée

10h00: Accueil. Pascal BINCZAK, Président de Paris 8
Modérateur: Omar CALABRESE
10h15 - 10h45: Michel COSTANTINI, Université Paris 8, «Trentennale: ouverture pour un trentième anniversaire»
10h45 - 11h15: Stefania CALIANDRO, Université de Fribourg, «La nébuleuse du semi-symbolique, ou le brouillard Anselm Kieffer»

Pause

11h30 - 12h00: Tarcisio LANCIONI, Université de Siena, «Semisimbolico e produzione dell'identità»
12h00 - 12h30: Discussion

Buffet

Après-midi

Modérateur: Paolo FABBRI
14h30 - 15h00: Francesca POLACCI, Université de Siena, «Papiers journaux cubistes: tradition classique et culture de masse entre écriture et image»
15h00 - 15h30: Pierluigi CERVELLI, Université de Siena, «In vista della spazialità: qualche nota su semisimbolico e poetico»
15h30 - 16h00: Discussion

Pause

16h15 - 16h45: Mosbah THAMEUR, Université Paris 8, «Sur-face: visagéité et esthétique de l'absence»
16h45 - 17h15: Désirée LORENZ, Université Paris 8, «Semi-symbolisme et poétique romantique»
17h15 - 18h00: Aymeric de GUILLOMONT, Université Paris 8, «Le semi-symbolisme, une extension du domaine des langages»
18h00 - 18h30: Discussion
18h30: Récital Stefano JACOVIELLO, Verónica ESTAY STANGE

Samedi 29 septembre 2007

Matinée

Modérateur: Denis BERTRAND
9h30 - 10h00: Paolo FABBRI, Université de Venezia, «Di faccia e di profilo»
10h00 - 10h30: Francesco MARSCIANI, Université de Bologna, «Semisimbolismo e semiotica hjelms-leviana: un gioco di specchi»
10h30 - 11h00: Discussion et pause
11h00 - 11h30: Odile LE GUERN, Université Louis-Lumière, Lyon-II, «Iconologie, connotation et semi-symbolisme»
11h30 - 12h00: Angela MENGONI, Université de Siena, «Muriel d'Alain Resnais: mémoire figurale»
12h00 - 12h30: Discussion

Buffet

Après-midi

Modérateur: Michel COSTANTINI
14h30 - 15h00: Verónica ESTAY STANGE, Université Paris 8, «Symbolisme, semi-symbolisme et musicalité»
15h00 - 15h30: Stefano JACOVIELLO, Université de Siena, «Rimotivare l'immotivato. Semisimbolico et significazione musicale»
15h30 - 16h00: Discussion et pause
16h00 - 16h30: Omar CALABRESE, Université de Siena, «Le semi-symbolique et la singularité / individualité des textes»
16h30 - 17h00: Denis BERTRAND, Université Paris 8, «Semi-symbolisme et efficacité symbolique»
17h00: Discussion et conclusions

Pour tout renseignement veuillez contacter:
Marie HUGUET
marie.huguet@univ-paris8.fr
Tél: 01 49 40 68 15

Université Paris 8
2 rue de la liberté
93 526 Saint-Denis
(Métro: ligne 13. Station Saint-Denis Université)
Amphi D 02
Home | Curriculum | Corsi | Attività | Saggi | Articoli | Testi | Interviste | Traduzioni | Contatti | Mappa Sito Torna indietro Versione stampabile Torna alla pagina principale Torna in alto
©2005- Paolo Fabbri. Tutti i diritti riservati. Web: www.paolofabbri.it · E-mail: info@paolofabbri.it Realizzazione sito: Manuel Semprini